Heures de services: Lun - Jeu: 08h:00mn - 17h:30mn Ven: 08h:00mn - 13hmn30
+227 96 98 32 23 / 20 73 65 23
tourisme.gouv@yahoo.fr

Événements récents

FESTIVAL DE L’AIR 14ème EDITION

Une fin en apothéose

La quatorzième édition du festival de l’Air s’est achevée en apothéose ce dimanche 24 février dans la ville d’Iferouane. Cette édition qui a débuté par une excursion touristique à Chiriet, a répondu aux attentes à travers toutes les activités culturelles qui ont eu lieu, ainsi que les expositions des produits artisanaux et maraichers qui font la renommée de la région d’Agadez. Cette édition qui s’est ténue sous la haut patronage du Premier ministre Brigi Rafini, et en presence du Président de l’Assemblée nationale, S.E Ousseini Tinni, a eu lieu sous la houlette du ministre du tourisme Ahmed Botto. Elle a été marquée par le présence du Président de la Cour d’Etat, de députés nationaux, des membres du gouvernement, d’une délégation algérienne conduite par son ministre du tourisme, d’une délégation de députés français, de l’Ambassadeur des Etats Unis d’Amérique, de celui de la Chine, ainsi que de nombreux touristes occidentaux.

La journée de vendredi a été marquée par la cérémonie officielle d’ouverture sous le haut patronage du Premier ministre Birgi Rafini. Ce dernier dans son message a exhorté les populations à cultiver les vertus de la paix en mettant en exergue le thème de ladite édition à savoir « Tourisme et sécurité ». Le Premier ministre a rendu hommage à Aitok Mohamed, le maitre de cérémonie habituelle du festival de l’Air, qui a été rappelé à Dieu l’année écoulée. Une distinction lui a du reste été décernée par le Président de la République Issoufou Mahamadou.

Pour sa part, le ministre du Tourisme a rendu hommage au Premier ministre Brigi Rafini « pour ses efforts inlassables dans le cadre de la promotion de cette manifestation phare qu’est le Festival de l’Air et son indéfectible engagement sur les questions relatives au développement des secteurs du tourisme, de la culture et de l’artisanat nigériens ; au renforcement de la paix et de la sécurité au Niger en particulier, en Afrique en général ; et au bien être des populations nigériennes en général ». Brigi

Le ministre du tourisme a indiqué que « l’une des conditions de la réalisation de l’idéal de développement reste et demeure la capture du dividende démographique, qui ne saurait se faire en dehors de la mobilisation de notre potentiel sur le plan économique, potentiel au sein duquel le tourisme occupe une place importante en raison de sa capacité de mobilisation et de distribution de richesse à l’adresse d’une couche particulièrement sensible de notre société que constitue les jeunes ». Ahmed Botto a souligné que « le thème choisi est en parfaite harmonie avec la situation actuelle caractérisée par des défis multiformes auxquels s’attaquent le programme de la renaissance du Niger de Son Excellence Issoufou Mahamadou, Président de la République Chef de l’Etat, qui place les questions de sécurité au cœur des préoccupations nationales, parce qu’elles constituent le gage de la libre circulation des personnes et des biens, ainsi que le libre exercice des activités économiques en général, et du tourisme en particulier ». Il a expliqué que « le festival de l’Air reste un véritable outil de promotion de nos richesses culturelles, artisanales et touristiques. Cette année encore, l’élément fort de cette édition du festival de l’Air est l’Imzad ou violon touareg. L’objectif recherché à travers le maintien de ce choix est non seulement de faire la promotion de ce genre musical en déperdition, mais aussi et surtout de perpétuer les valeurs qu’il véhicule notamment celles qui sont relatives à l’amour du prochain, l’honnêteté, l’intégrité, à la morale, bref, toute chose concourant à la renaissance culturelle promue par les hautes autorités de la 7ème République ».

Entre autres activités menées au cours de cette édition se trouvent, les animations culturelles des troupes des différentes localités de la région, des fantasias, des hommages à des personnalités qui se sont illustrées pour la promotion de la culture de la région, les concours Sokni, Tendé, Imzad, poésie, harnachement, dressage, etc...

Une foire commerciale de produits artisanaux et ceux issus du maraichage, a été organisée et visitée par le Président de l’Assemblée nationale, le Premier ministre et les délégations venues participer aux festivités.

L’un des moments forts du festival a été la Conférence débat sur le thème « sauvegarde des Tifinagh et sécurisation des sites rupestres sahariens en lien avec la promotion du tourisme » animé par  Mohamed Agali Zakara. Une soirée de gala a clôturé cette édition avec la remise des prix aux différents lauréats. Rendez vous est pris pour la 15ème édition en 2020.

Garé Amadou, depuis Iferouane

© 2019 Ministre du tourisme et de l'artisanat Tous les droits sont réservés. Développé avec Par Mougani.

Supervisé & hebergé par